Oeuvres

Alain Gaudebert est dans l’exploration continue du monde sensoriel qui l’entoure. Ses plongées dans l’intimité de notre planète lui fournissent des thèmes qu’il développe au fil du temps.
 Les noms qu’il leur donne sont l’écho de ses promenades : les blocs de mer, les étocs, les roches-torses, les pierres moussues, les eaux du port …


Il concentre son énergie sur la restitution des sensations visuelles, évocatrices à leur tour de sensations tactiles comme l’humidité des pierres couvertes de mousses, la fraîcheur de l’eau ruisselante sur une plaque luisante, le petit filet d’air frais qui agitent les arbres d’un verger, avec les blocs de mer, de l’eau encore, une masse formidable et son mouvement sur les membres du baigneur, immergé dans une mer bleue de conte de fées…


Il arrive aussi que des thèmes soient liés à une technique de préparation, comme les « papiers céramiques », de très fines crêpes de terre, qui accueillent des textes et des dessins.

Les volumes paysages